Menu Fermer

Les banques se retournent: le fabricant d'éoliennes Senvion est à court d'argent – finacement rachat

imago63735177h.jpg "src =" https://apps-cloud.n-tv.de/img/20957926-1554823559000/16-9/750/imago63735177h.jpg "/>
                      </source></source></picture><figcaption>
<p class=(Photo: imago / Christian Ohde)

Winanlagenbauer Senvion, sévèrement endommagé, ne trouve aucun accord dans les négociations avec les banques. La conséquence est l'insolvabilité. Les affaires quotidiennes devraient initialement continuer. Des milliers d'employés s'inquiètent maintenant pour leur emploi

La société d’énergie éolienne de Hambourg, Senvion, est en train de rénover cet argent. La société a déposé son bilan, mais le conseil d’administration reste aux commandes dans la procédure d’auto-administration. Les négociations avec les banques ont été infructueuses jusqu'à présent, a déclaré Senvion. Selon les milieux financiers, deux fonds spéculatifs sont prêts à fournir des prêts d'un montant de 100 millions d'euros. Le directeur général, Yves Rannou, souhaite poursuivre ses activités. Si les banques acceptaient toujours, "nous pourrions arrêter le processus", a-t-il déclaré.

Senvion était entré dans une impasse financière en raison de retards dans des projets de grande envergure, en raison de l'absence de ventes et de l'amende infligée aux clients. Dans l'industrie éolienne, une guerre des prix acharnée fait rage et les leaders du marché, Siemens Gamesa et Vestas, ont mis la pression sur des fournisseurs moins importants. L'ancien directeur de GE, Rannou, a commencé tôt cette année à réduire l'arriéré.

4000 employés inquiets pour les emplois

Les affaires au jour le jour devraient continuer, a-t-il déclaré. "Même si nous n'avons pas encore réussi à obtenir plus de liberté grâce au refinancement, nous pouvons toujours compter sur un modèle commercial fondamentalement sain et solide." Senvion, qui emploie près de 4 000 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,45 milliard d'euros l'an dernier, mais il ne reste qu'environ 40 millions d'euros (ebitda) de produits d'exploitation, soit la moitié de ce qui était prévu.

L’investisseur financier Centerbridge, qui détient 71% du capital de Senvion, est également disposé, d’après les initiés, à partager ses actions avec les fonds spéculatifs Anchorage et Davidson Kempner. Ils ont déjà acheté la majorité d'une obligation Senvion d'un montant de 400 millions d'euros et souhaitent échanger leurs actions contre des actions. Centerbridge avait déjà injecté 82 millions d’euros ces derniers mois.

Les banques – dirigées par Deutsche Bank et BayernLB – interdisent cette nouvelle injection de fonds, car elles craignent que leurs prêts ne soient remboursés à hauteur de 950 millions d'euros.

Avec la demande d'insolvabilité des filiales opérationnelles Senvion GmbH et Senvion Allemagne, la société les met également sous pression. La société cotée Senvion SA pourrait suivre dans les prochains jours. Dans l'insolvabilité de l'auto-administration, qui a approuvé le tribunal de district de Hambourg, le conseil d'administration reste en fonction, n'a qu'un seul superviseur supplémentaire avec l'administrateur Christoph matin. Senvion est secondé par deux experts en restructuration de la société d’administration de l’insolvabilité Görg.

Les actions de Senvion ont encore chuté de 50% à 0,59 euro. En mai 2018, ils avaient coûté un peu moins de 12 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *